Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes Concert femmes
21 juil 2020

Cette année, le concert de fin de stage a eu lieu à la buvette du plan d’eau de Châtelus-Malvaleix !

Merci à Jérôme et Mickaël pour leur invitation et leur accueil et pour le bon repas final...

"Drôle d’endroit pour une rencontre.
Qui étaient-elles, cette dizaine de personnes, installées en retrait des rangées de chaises alignées en bordure
de la Buvette de la Plage, comme timidement ?
Qui étaient-ils ces vacanciers qui, malgré le brouhaha inhérent à la villégiature, ont tendu l’oreille et
remercié de leurs applaudissements ?
Cet enfant et son père jouant sur le toboggan, à portée de voix de cette ombre où naissait la musique, leurs
cris posés parfois sur le flot musical comme autant de bulles ?
Qu’ont-ils su du parcours de ce chœur de trente femmes, les visages étrangement parés de plastique,
parfois riantes, parfois tendues vers le désir de faire bien. Ce groupe presque impromptu, improbable il y
a quatre petits jours, et pourtant mû par la même quête d’harmonie, le même partage. La connivence
palpable à qui connaît au cœur la vie du chant choral ;
Qu’ont-ils saisi de la richesse harmonique, de la fusion des voix, de la maîtrise, du plaisir partagé, lorsque
quatre autres femmes vêtues de noir et rouge ont saisi l’espace à pleine intention, habitant cette fin d’après
midi estivale de ces flots de délicatesse où le présent peut s’oublier et vaguer à l’envie ?
Rien peut-être. Peut-être tout. Juste l’étonnement ?
Qu’importe.
Sous le soleil à peine frémissant deux portes se sont ouvertes, presque en miroir.
Il fallait conclure le stage pour voix de femmes. Refermer ce court passage de temps par quelque chose de
fort, une ultime exigence de passion, un même ciel tissé à fleur de chants.
Trente quatre voix tressant le lien d’une mémoire collective enchantée, ouvrant pour d’autres la porte de
la découverte, de l’échange, du partage, de quelque chose de diffus et d’intense que l’on ne saurait garder
pour soi."
 Henri Clavé Chastang

Photos : Alex Overton